Un rappeur allemand devenu djihadiste tué en Syrie

CONFLIT - Un rappeur allemand, Deso Dogg, de son vrai nom Denis Mamadou Cuspert, a été tué dimanche dans un attentat suicide dans l’est du pays…
Un rappeur allemand, qui avait rejoint les djihadistes en Syrie, a été tué dans la guerre fratricide qui oppose depuis des mois des groupes rebelles rivaux, ont indiqué mardi des sources djihadistes et une ONG.
II a perdu la vie lors d’un double attentat suicide
Denis Mamadou Cuspert, connu comme rappeur sous le nom de Deso Dogg, et qui avait choisi de s’appeler pour combattre Abou Talha al-Almani, a été tué dimanche dans un attentat suicide dans l’est du pays. Il avait choisi d’appartenir au groupe ultra-radical dénommé l’État islamique d’Irak et du Levant (EIIL). Il a perdu la vie lors d’un double attentat suicide mené par ses rivaux du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda. Des messages postés sur les forums djihadistes font état de son décès.
«La nation islamique saigne après l’annonce de la mort en martyr du combattant djihadiste, le frère Abou Talha al-Almani. Que Dieu l’accepte auprès de lui», est-il écrit dans un message. «Il est mort à cause d’un attentat suicide mené par les soldats traîtres de Jolani (le chef d’al Nosra Abou Mohammad al-Jolani, ndlr) contre une maison où se trouvaient des frères de l’EIIL», ajoute le texte.
Guerre fraticide
L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui bénéficie d’un large réseau de militants, de médecins et d’avocats dans le pays, a affirmé qu’une attaque avait effectivement eu lieu dimanche. «Deux membres d’al-Nosra se sont fait exploser avant-hier tuant 16 membres de l’EIIL», a confié à l’AFP le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane.
Il a précisé qu’un combattant connu sous le nom d’Abou Talha a été tué durant cette attaque à la lisière des provinces de Deir Ezzor et de Hassaka. Depuis début janvier, le Front al-Nosra allié à des rebelles islamistes sont entrés en guerre avec l’EIIL auquel ils reprochent sa brutalité envers les civils et ses opposants. Cela s’est traduit par une guerre sans pitié et des attentats réciproques.
Par AFP
Reactions:

0 comments :

Enregistrer un commentaire

التعليق على هذا المقال